Devenir apprenti

Contrat d'apprentissage

 

Le contrat d'apprentissage est une voie originale qui permet de se former en découvrant le monde du travail, d'obtenir un diplôme d'état, d'être rémunéré pendant sa formation. 

Pour tout savoir sur le contrat d'apprentissage consultez le site du Ministère de l'emploi, du travail et de la cohésion sociale :  www.travail.gouv.fr/Apprentissage/index.htm 


Son fonctionnement : 

Tout jeune de 16 (ou dès 15 ans s'il a effectué la scolarité du 1er cycle de l'enseignement secondaire) à 25 ans ayant satisfait à l'obligation scolaire peut conclure un contrat d'apprentissage. 
Peuvent embaucher des jeunes en contrat d'apprentissage les entreprises relevant des secteurs : 

  • artisanal, commercial, industriel ou associatif,
  • public non industriel et non commercial.

C'est un contrat de travail, à durée déterminée de 1 à 3 ans. 
Il peut être renouvelé une fois en cas d'échec aux examens d'évaluation de la formation suivie.
Pendant cette durée, le jeune est salarié de l'entreprise. Il alternera les périodes en centre de formation et en entreprise suivant les modalités du diplôme préparé. Il bénéficie de 5 semaines de congés payés comme tout salarié. 
Il est rémunéré en fonction de son âge et de son ancienneté dans le contrat selon le tableau suivant : 
 

  16-17 ans  18-20 ans  21 ans et plus 
1ère année  25% du SMIC  41% du SMIC  53% du SMIC 
2ème année  37% du SMIC  49% du SMIC  61% du SMIC 
3ème année  53% du SMIC  65% du SMIC  78% du SMIC 


Le salaire de l'apprenti est exonéré des charges salariales, pour l'apprenti « le brut, c'est du net »
Les salaires versés aux apprentis sont exonérés de l'impôt sur le revenu dans la limite du montant annuel du SMIC. Cette disposition s'applique à l'apprenti ou au foyer fiscal auquel il est rattaché. Par conséquent, la rémunération de l'apprenti n'entre pas dans le calcul des revenus du foyer fiscal auquel il est rattaché. 
Comme tout jeune salarié, l'apprenti peut bénéficier d'allocations d'aide au logement et d'un accès privilégié aux foyers de jeunes travailleurs. 
Les parents perçoivent les allocations familiales jusqu'aux 20 ans de l'apprenti, si sa rémunération ne dépasse pas 55 % du SMIC.